Les Sans Soucis étaient euphoriques

Pour ses 50 ans, le comité des fêtes de Gabaston a fait fort lors des fêtes 2018 avec la venue de la banda bordelaise Les Sans Soucis pendant trois jours. Ces talentueux musiciens ont tout d’abord offert une prestation musicale pendant le repas du vendredi. Une belle soirée d’ouverture avec toujours autant d’affluence et des convives qui ont pu apprécier le repas concocté par André Mesplet et son équipe.

Le samedi après-midi, il y avait à nouveau affluence à la salle des fêtes, entre le spectacle du clown Cri-Cri, la fête foraine et les participants au Défi du cœur, partis en randonnée à pied ou en vélo.

Les producteurs séduisent

Après l’effort, la soirée des producteurs locaux a franchi un palier et confirmé son succès grandissant, avec un peu plus de 300 repas. Mise en confiance par la soirée du vendredi, la banda a, elle aussi, « lâché les chevaux » et tout le monde a passé un excellent moment, à la fois gastronomique et festif.

Le dimanche, Les Sans Soucis étaient à nouveau à pied d’œuvre à la messe célébrée par l’abbé Lasserre avec la participation des 26 choristes locaux. Après la cérémonie au monument aux morts où le maire Michel Magendie a remercié tous les acteurs de ces belles fêtes, direction la salle des fêtes aux sons des Sans Soucis pour le vin d’honneur.

L’expo photos du comité des fêtes a eu du succès, chacun essayant de reconnaître tous ces jeunes qui ont œuvré à l’animation du village durant cinq décennies. Julien Lalanne repart avec le jambon de 7,425 kg proposé à la pesée. Quant au lundi, plus de musique, mais des boules de pétanque avec 21 équipes réunies l’après-midi.

Le bilan de ces fêtes 2018 est largement positif, à la fois au niveau de l’affluence, de la diversité des animations et de l’ambiance, mais aussi du côté du comité des fêtes qui s’est étoffé et compte désormais une bonne vingtaine de membres autour des coprésidentes Julie Collinet et Marine Magendie.

Rendez-vous pour l’édition 2019... très certainement avec Les Sans Soucis et leur meneur Pascal, particulièrement ravis de leur week-end gabastonnais !